Archives de l’auteur : ardennes 1940 à ceux qui ont résisté

19 mai 2019 : Journée de Mémoire à Stonne

HOMMAGE AUX COMBATTANTS DE MAI-JUIN 1940

Bien que la pluie soit au rendez-vous, bonne participation à cette manifestation avec la présence du Délégué Militaire 08, du Cential de Mourmelon, de la Gendarmerie, des amis de Saint Quentin (car mis à disposition par la ville), des associations patriotiques locales et leurs porte-drapeaux, des enfants des écoles de Chémery et de Brieulles et de la population. Mme la Sous-Préfète de Sedan a présidé la première partie et, devoir de réserve oblige, a du ensuite nous quitter.
Nous avons vivement apprécié l’appui et l’engagement du président du Conseil départemental, M Noël Bourgeois.(essentiel de son texte ci-dessous).
Le président REBISZ a souligné l’importance du monument de la Réconciliation érigé en 1960-62 qui rappelle au passant que la raison finit par l’emporter et que le choix de la Paix a été fait dès l’origine, par les vétérans des deux pays.
Un hommage aux 51° RI a ensuite été rendu aux Grandes Armoises où la matinée s’est terminée par un pot de l’amitié.

Hommage à la 3° DIM et 3° DCR

Hommage à toute les unités combattantes

Intervention de M Noël BOURGEOIS, président du Conseil Départemental

ALLOCUTION de MONSIEUR Noël BOURGEOIS président du CONSEIL DÉPARTEMENTAL (extraits)
Nous savons tous ici, et dans les Ardennes plus qu’ailleurs, que les six semaines des combats de la Bataille de France en Mai et Juin 1940 n’ont pas été ce que la mémoire collective française en a retenu…….
A l’encontre de tous les clichés colportés avec complaisance, qui retiennent de cet épisode douloureux de notre histoire une armée française en déroute se rendant sans combattre à une armée allemande facilement victorieuse, nous avons dans notre département un très grand devoir à accomplir……
Au-delà du devoir de mémoire qui nous incombe déjà plus qu’à d’autres, parce que les Ardennes ont subi la violence des combats, l’exode des habitants et la ruine de nos villes et villages, c’est un devoir de justice et d’honneur que nous devons remplir à l’égard de tous les soldats morts sur notre sol ardennais, pendant ces quelques semaines de mai et juin 1940, parce qu’ils ont voulu résister à l’invasion ennemie……
Jusqu’à maintenant, pour de nombreuses raisons, la France n’a pas ou trop peu honoré ses morts de 1940 et même ne fait pas d’efforts pour s’en souvenir. C’est donc dans les Ardennes, où s’est joué le destin du pays et qui ont été, une nouvelle fois dans l’histoire, une terre éprouvée plus que d’autres que nous devons inlassablement rappeler la réalité des faits, l’ampleur des pertes – françaises et allemandes -, le courage de tous les soldats qui ont résisté dans l’honneur, jusqu’à un sacrifice que beaucoup d’entre eux ont rapidement su et accepté comme ultime…..
C’est à STONNE, site peut-être le plus emblématique de la résistance des troupes françaises y compris dans la mémoire allemande, que depuis des années on rappelle l’ampleur des engagements et le courage de ces hommes qui se sont battus jusqu’à la limite de leurs forces. Et ce n’était pas moins vrai à Monthermé, à Sedan, à Villy-La-Ferté, à La Horgne, à Asfeld et le long de l’Aisne et du Canal des Ardennes où cette résistance a été acharnée…..
C’est grâce à l’Association « Ardennes 40 », avec ses présidents successifs, Robert LECLERCQ, vétéran des combats, puis Michel BAUDIER pendant de longues années et aujourd’hui M. William REBISZ Maire de STONNE, qu’est inlassablement transmise la mémoire de « ceux qui ont résisté », et que STONNE, village entièrement détruit est devenu ce haut-lieu de mémoire……..
Je veux saluer leur engagement infatigable et bénévole et les assurer du soutien fidèle du Conseil Départemental. Votre présence nombreuse témoigne de l’utilité de leurs efforts et la présence traditionnelle du représentant de l’État et d’un détachement militaire marque la reconnaissance officielle de la légitimité de leur démarche…….
Merci à vous tous, qui êtes les porteurs de la mémoire des combats de 1940, pour la part que vous y prenez et pour l’hommage que nous pouvons continuer de rendre ensemble aux combattants tombés pour la France dans nos Ardennes.

Mars 2019 – Participation à la 14° édition des Journées d’Histoire Régionale organisée par GRAND EST

Le thème était : Promenons-nous dans l’Histoire : la forêt et les hommes.
Ces journées ont eu lieu les samedi 23 et dimanche 24 mars sur le site de l’ancienne abbaye et fonderie d’Ecurey -Montiers sur Saulx (55).

38 animations diverses: démonstrations, conférences, coulée d’aluminium, ciné-débat…
61 exposants (des associations en majorité).
Un public nombreux surtout le dimanche.
Nous y avons présenté ARDENNES 1940 à ceux qui ont résisté.

Mars 2019 – Journées d’Histoire Régionale à l’Abbaye d’Ecurey (Meuse)

L’association Ardennes 1940 à ceux qui ont résisté tiendra un stand lors des 14e Journées d’Histoire Régionale qui auront pour thème « Promenons-nous dans l’Histoire. La forêt et les hommes ».

La thématique et la participation de près d’une centaine d’acteurs de l’Histoire et du Patrimoine permettent de proposer un large panel d’animations accessibles aux plus jeunes comme aux plus fervents passionnés d’Histoire : visite-guidées, démonstrations, ateliers, reconstitutions, déambulations et expositions.

Une vingtaine de conférences se tiendront sur les deux journées reprenant les événements de l’Histoire relatifs à nos forêts, leurs impacts et les apports de cette science aux usages actuels.

Ouverture les samedi 23 et dimanche 24 mars de 14h à 18h à l’Abbaye d’Écurey en Meuse.

Informations : Comité d’Histoire Régionale | 03 87 31 81 45 | chr@grandest.fr

Cliquez sur le lien ci-dessous pour le programme des animations et conférences : http://patrimoinesethistoire.grandest.fr/actualite/detail/journees-dhistoire-regionale-a-ecurey-programme-des-animations-et-conferences.html

Décembre 2018 – Nouvelle publication

Trahison ou pas ?

Une nouvelle publication qui vous apporte DE L’INÉDIT !
…..C’est le fruit d’un travail de recherche de plusieurs années, s’appuyant sur de nombreux écrits et témoignages, travail qui nous a été confié et que nous avons décidé d’éditer :

mai 1940 : PORTES OUVERTES à SEDAN

…..Cette nouvelle publication jette un nouveau regard sur les conditions de la percée de GUDERIAN à Sedan. Elle interpelle sur le comportement de certains hauts responsables militaires et permet de mieux comprendre pourquoi mai-juin 1940 est occulté.
…..« Il semble que le Gouvernement et le commandement reculent devant l’évidence des faits et ne veulent pas reconnaître la vérité. » (Colonel Le Goyet Lettre du 1er juillet 1986)
.
64 pages format A4

Envoi : 12 € + 6,28 € (port et emballage) = 18,25 €

3 septembre 2018 – Conférence Armistice-trahison

Conférence organisée par Ardennes 1940, l’AFMD 08 avec l’appui de la ville de Charleville-Mézières le 3 septembre 2018
sujet : Armistice-trahison
conférencier : M Charles de COURSON
dont le grand-père, député, fut un des 80 opposants à Pétain le 10 juillet 1940, un résistant notoire finalement déporté à Neuengamme où il est décédé.

AFMD : Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation

 

8 juin 2018 – Soirée de mémoire de Floing

A l’initiative de notre association, avec l’appui du Conseil Départemental des Ardennes et de l’ONAC08, une soirée de recueillement a été organisée à la mémoire de tous les combattants qui ont versé leur sang sur le territoire ardennais en mai-juin 1940.

Dépôt de fleurs par des jeunes sur une tombe chrétienne, juive, musulmane

Intervention du Président W. REBISZ

Intervention de Madame la Sous-Préfète de SEDAN

19 et 20 Mai 2018 – Hommage aux résistants de 1940

Samedi 19 mai 2018 : dépôt de fleurs aux stèles du circuit historique par l’APSCSE de Stonne

Nociève- stèle du 45° BCCGie

monument du 91° RI – Forêt du Mont Dieu

Journée de Mémoire du dimanche 20 mai 2018 à STONNE

Hommage aux morts de la 3° DIM et de la 3° DCR :

Hommage aux morts de la commune de Stonne :

Hommage à l’ensemble des combattants engagés à STONNE-LE MONT DIEU-TANNAY :

Participation d’un groupe de militaires du CENTIAL de Mourmelon

Mme la Sous-Préfète de SEDAN et le Président d’ARDENNES 1940 à ceux qui ont résisté

dépôt de fleurs par les jeunes

ravivage de la flamme (une nouveauté)

Lecture de textes par les jeunes

Discours de William REBISZ, Président

Lâcher de ballons

AU MONUMENT de la RECONCILIATION :

ensuite : descente aux GRANDES ARMOISES

Hommage au 51° RI

vin d’honneur

17 Mai 2018 – Des Carolomacériens à la découverte de STONNE

A l’initiative de la Maison de la Culture et des Loisirs de Charleville-Mézières, dans le cadre de son activité Découverte, un groupe d’adultes a été accueilli à STONNE le 17 mai 2018 de 10 à 18h.

Après un exposé didactique sur les évènements de mai-juin 1940 également commentés sur le Pain de Sucre, un périple a permis de se rendre dans un certain nombre de lieux cités, de découvrir et d’imaginer des installations, le tout mêlé d’anecdotes instructives. Une journée bien remplie avec un groupe très attentif.

Montée au Pain de Sucre de STONNE

A Oches, face au Mont du Cygne

Mai 2018 – L’aboutissement d’un projet extraordinaire !

L’association le Miroir et le lycée professionnel François Bazin de Charleville Mézières avaient signé un accord, aidés par quelques mécènes, afin de réaliser un char FT 17. C’était voilà plus de CINQ ans ! Grâce à une mobilisation exemplaire, le travail a été mené à bien et le char a été présenté au public le 19 avril dernier. Il a démontré qu’il était opérationnel : il avance et recule, la tourelle fonctionne, il est en état de fonctionnement ! Le couronnement de cinq ans de travail coordonné : étudiants, professeurs, bénévoles associatifs.
Je signale que certains de ces chars sont intervenus en juin 1940 à La Polka (Saint Pierremont).

Novembre 2017 – DES STELES, DES MONUMENTS, DES PLAQUES QUI PARLENT,

qui témoignent que les combattants de 1940 ont résisté jusqu’à la mort…

 

Les amicales des unités qui ont combattu en ces lieux, à cette époque, ont installé des stèles, plaques, monuments, à la mémoire de leurs camarades tués au combat.

Voici une liste de ces éléments mémoriels (qui est peut-être incomplète)

LIEUX des stèles et monuments

– AIRE…………………………………………46° RI………………………………………………contre le mur du cimetière
– AIRE…………………………………………24° RI………………………………………………bord RD 926 avant Blanzy-stèle et plaque
– ALINCOURT…………………………………..?…………………………………………………plaque sur l’église
– ASFELD…………………………………….5° RI 9° RI 46° RI………………………………plaques sur le monument aux morts (2 intégrées – 1 plaque posée)
– ASFELD…………………………………….46° RI………………………………………………cimetière plaque sur socle
– ATTIGNY………………………………….18° RI……………………………………………….monument à l’entrée du pont de l’Aisne
– AVANÇON………………………………..73° R- 7° Cie…………………………………….plaque sur calvaire route Avançpn-Bergnicourt
– AVANÇON………………………………..33° RI- 9° Cie……………………………………calvaire – entrée village vers Bergnicourt
– AVANÇON………………………………..33° RI- 9° Cie……………………………………idem carte de France avec les noms gravés
– AVANÇON………………………………..33° RI – Lt Savoye…………………………….stèle monument des quatre soldats
– AVANÇON………………………………..73° RI………………………………………………croix de bois du soldat Debaere
– BEAUMONT en Argonne…………..1° DIC et 6° DIC……………………………..plaque dans l’église : aux 550 combattants de la 1° DIC et de la 6° DIC tombés à Beaumont

– BIERMES…………………………………..25° GRDI (14° DI)…………………………….stèle Br Chef ESCUDIE Remy – pleins champs Est Biermes
– BLANZY…………………………………….46° RI……………………………………………..plaque sur le mur du cimetière
– BOULT aux Bois………………………..3° RDP……………………………………………plaque à l’intérieur du cimetière communal sortie Nord village
– BRIENNE sur Aisne……………………151° RI – 5° RI…………………………………plaque sur calvaire
…………………………………………………..de Thubert assassiné 151° RI………….plaque sur mur
– BULSON……………………………………7° BCL…………………………………………….plaque dur l’église
– BULSON……………………………………7° BCL…………………………………………….monument Bois le Rond Chenêt
– BULSON……………………………………7° BCL…………………………………………….plaque sur monument aux morts
– CARIGNAN………………………………..136° RIF………………………………………….dans la commune
– CHEMERY sur Bar……………………..aux 41morts de mai 40…………………..calvaire route de Sedan – 500 m
– CHEMERY sur Bar……………………..morts en mai 40 sur la commune……plaques sur le monument aux morts
– CHEMERY sur Bar……………………..12° Chasseurs à Cheval…………………..devant l’église de Malmy
– COUCY……………………………………..12° Chasseurs 2° esc……………………….plaque sur socle ferme de Seuil entre Coucy et Ambly
– DOM le MESNIL………………………..148° RIF…………………………………………..plaque sur blockhaus
– GIVRY……………………………………….35° RI………………………………………………deux plaques situées…
– HOULDICOURT………………………….5° RI……………………………………………….plaque cimetière
– INOR…………………………………………74° RI………………………………………………stèle entrée commune (venant de Mouzon)
– INOR…………………………………………36° RI………………………………………………angle route Moulins St Hubert=> ferme de Soiry
– INOR…………………………………………103° RI 3° Bat………………………………….Bois d’Inor route de Malandry
– INOR…………………………………………11° REI (6° DINA)……………………………..idem (voisines)
– INOR…………………………………………14° RTA…………………………………………..stèle dans le bois route Inor => Mouzon
JANDUN…………………………………33° BCC (15 mai)……………………………..stèle rue principale
– LA BESACE -La Bagnolle…………….5° R Cuirassiers……………………………….route de Sommauthe
– LA HORGNE……………………………….3° Brigade Spahis……………………………mémorial des Spahis – en dessous de l’église
– LANEUVILLE sur Meuse……………..1° DIC………………………………………………carrefour de Pont Gaudron
– LES ALLEUX……………………………….14° et 11° RI……………………………………..bordure du village sortie Le Chesne
– LES ALLEUX………………………………..4° BCC…………………………………………….idem
– LES ALLEUX………………………………..57¨RI………………………………………………idem
– LES GRANDES ARMOISES……………51° RI……………………………………………..monument au carrefour
– LES GRANDES ARMOISES……………67° RI……………………………………………..plaque sur église
– MARTINCOURT………………………….38° RAD…………………………………………..dans le village en bordure de la route de Stenay
MAZERNY………………………………208° RI…………………………………………….monument en bordure de route du Chesne à La Bascule
MAZERNY………………………………202° RI (15 mai 40)………………………….plaque sur façade mairie
– Forêt du MONT DIEU………………..91° RI………………………………………………monument sortie forêt vers Chémery, 50 m à l’intérieur
– Bordure forêt du Mont Dieu……..1° Rgt Hussards………………………………en bordure de la route Tannay-Sedan
MONTHERMÉ…………………………42° 1/2 Br. Mitr. Inf Col…………………..stèle près du pont de la Meuse + nom donné au pont (13 mai 40)
– NOIRVAL……………………………………21° RMVE……………………………………….centre du village – en bordure de route
– OCHES………………………………………36° RI……………………………………………..devant l’église à gauche
– OCHES………………………………………4° RSM……………………………………………devant l’église à droite
– OLIZY sur Chiers……………………….41° BCC…………………………………………..plaque au carrefour entrée Olizy /route de La Ferté
– OLIZY SUR Chiers………………………3° DINA-6° DINA-6° DI-3° DIC- 136°RIF -103° RI-III° Bat – 41° BCC- 246° RI……..plaque sur le monument aux morts communal
– POILCOURT Sydney…………………..21° et 159° RIA- 5° RI……………………….monument + stèle (5° RI)
– RILLY…………………………………………7° BCL stèle au Lt Lévitte /……………….route Rilly-Roche
– SAINT LOUP CHAMPAGNE………..24° RI……………………………………………….entre Asfeld et Roizy ?
– SAINT LOUP CHAMPAGNE………..19° GRCA-24° RI……………………………….Monument aux morts : plaques Cdt de Vanssay (19° GRCA + plaque Caporal LESTRINGANT (24° RI)
SAINT MENGES………………………maison forte……………………………………plaque résistance mai 40 ( carrefour D6-D29)
SAINT MENGES………………………aviateurs anglais………………………………stèle sur D6 vers Belgique à g avant carrefour avec D 29 (Fleigneux)
– SAINT PIERREMONT…………………74° RI………………………………………………..ferme de La Polka
– SAULT St REMY………………………..317° RA- 3° groupe + stèle Cdt DELAIRE…….bordure route Sault St R =>Asfeld (1 km de Sault)- initialement en plein champs
SEDAN-Frénois……………………..Sgt Carrier aviateur……………………………sur la côte entre Cheveuges et Frénois
– SOMMAUTHE………………………….6° DIC…………………………………………………sortie Nord
– STONNE…………………………………char Chinon…………………………………………sortie Sud Stonne
– STONNE………………………………….3° DIM – 3 ° DCR…………………………………plaque sur l’église

– STONNE………………………………….Mémorial des unités combattantes (monument – char B1 bis – table d’orientation -mur avec historique et carte)
– STONNE………………………………….67° RI………………………………………………………stèle place de l’église
– STONNE………………………………….67° RI………………………………………………………plaque sur la mairie
– STONNE………………………………….6° GRDI……………………………………………………plaque sur l’église
– STONNE………………………………….51° RI……………………………………………………….plaque place de l’église
– STONNE………………………………….67° RI – 7° Cie………………………………………….stèle devant la ferme des Cendrières
– STONNE………………………………….6° DIC……………………………………………………..petite stèle entrée Les Cendrières
– STONNE………………………………….monument de la Réconciliation (16° ID)….bordure de la route STONNE-LES GRANDES ARMOISES
– SY………………………………………….. 42°-242° RA + 6° RSA……………………………..monument devant l’église
– SY……………………………………………stèle Daudré-Poisson-Postel………………….route SY-Verrières
– SY – Carrefour Nociève…………….45° BCCGie……………………………………………monument angle route Gdes Armoises- route de Sy
– TAIZY……………………………………….317° RI…………………………………………………..stèle située…
– TANNAY…………………………………..93° GRDI + 36° RI+14° GRCA+6° GRDI+60° GRDI +76° GRDI+16° BCP + 1° Hussards + 8° Chasseurs +7°BCL +42° BCC +45° BCCGie + 41° BCC + 49° BCC……………….monument près de l’église
– TANNAY croix Desban……………..16° BCP…………………………………………………monument au carrefour route Le Chesne- route Gdes Armoises
– VIEUX LES ASFELD……………………5° RI……………………………………………………….plaque cimetière
– VILLY-LA FERTÉ………………………..106 morts de l’ouvrage…………………………..bord route La Ferté-Villy – entrée de l’ouvrage – cimetière en face
– VONCQ…………………………………….57° RI…………………………………………………….monument dans le village, en haut du promontoire vers Terron
– VONCQ……………………………………..5° RICMS……………………………………………….plaque sur socle devant le monument aux morts
(en gras : JANDUN, les lieux situés en dehors de la ligne de résistance)

En ces lieux divers, échelonnés sur la ligne de résistance, la mémoire des unités qui ont combattu est fixée au sol pour rappeler aux passants qu’en mai et juin 1940, l’armée française a fait son devoir, a tenu tête à l’envahisseur aux prix de combats meurtriers.

Puisse ce rappel inciter nos compatriotes à honorer les combattants de 40 dont le sang a gorgé notre terre ardennaise !

 

 

LE VOYAGE des ENFANTS – 1er juillet 2017

….Comme elle le fait depuis plusieurs années, notre association a conduit les enfants qui ont participé à notre Journée de Mémoire de STONNE en deux lieux historiques des Ardennes :
….– Le Fort des Ayvelles
….C’est un immense fort construit dans les années 1880 sur une colline non loin de Charleville- Mézières. Désaffecté avant 1914, il ne joua aucun rôle militaire, mais les Allemands l’occupèrent et exécutèrent toutes sortes de destructions avant de l’abandonner en 1918. Il resta propriété de l’armée, puis fut cédé au département. Des bénévoles décidèrent de le restaurer : un travail de titan! Les enfants ont découvert la vie d’un fort, le logement des soldats, les emplacements des canons de l’époque, les nombreuses galeries de liaison.

….– La HORGNE et le musée des spahis
….Les bénévoles qui gèrent ce musée ont accueilli notre groupe. Un exposé rappela les raisons et la réalité des combats des spahis le 15 mai 1940 (50 tués et 150 blessés). Puis ce fut la visite du musée. Les enfants ont été intéressés par les vêtements et l’armement des spahis. Suivirent un passage au mémorial, près de l’église, et une marche jusqu’au cimetière où reposent un certain nombre de spahis et parmi eux, les colonels qui commandaient les deux régiments : Burnol et Geoffroy (2° Régiment de Spahis Algériens et 2° Régiment de Spahis Marocains.

Seul point noir : il a plu toute la journée …mais qu’y pouvions-nous ?

Floing, le 2 juin 2017 – Les Ardennes honorent les morts au combat de mai-juin 1940

Avec l’appui du Conseil Départemental, de l’ONAC des Ardennes et de Mme le Maire de Floing, Ardennes 1940 à ceux qui ont résisté a été la cheville ouvrière de l’organisation de la soirée hommage de vendredi 2 juin à la nécropole nationale de FLOING.

M Baudier, président d’ARDENNES 1940 à ceux qui ont résisté pendant son hommage

ACTUALITÉ en RÉGION (ONAC)

Une émouvante cérémonie d’hommage aux combattants de mai et juin 1940 s’est déroulée ce vendredi 2 juin au coeur de la nécropole nationale de FLOING.
Entre Chiers et Aisne, dans les Ardennes, des troupes venues de toute la France, d’Afrique du Nord, d’Afrique Noire, de Madagascar et d’Outre Mer, ont vaillamment combattu face à un envahisseur supérieur en nombre, en matériel et en organisation.
Ces combattants de toutes armes ont résisté pendant près d’un mois, infligeant de lourdes pertes à l’ennemi, ne quittant leurs positions que le 11 juin, sur ordre de repli général vu le risque d’encerclement de l’ensemble des troupes du Nord-Est.
Des milliers ont payé de leur vie, peuplant les nombreux cimetières provisoires établis le long de la ligne de front, sur 100 km, presque uniquement en terre ardennaise.
Ces soldats étaient de toutes confessions. Ils portaient tous le même uniforme et avaient tous répondu à l’appel de la République. Ils sont à jamais rassemblés dans la nécropole de Floing. Les Ardennes ne les oublient pas et honorent ces morts pour la France. En leur mémoire, une manifestation présidée par Mme la Sous-Préfète de Sedan, a eu lieu en présence du député, de Mme le Maire et des conseils municipaux adulte et jeune, de conseillers départementaux, du monde combattant et de la directrice du service de l’ONACVG.
Pour réaffirmer une reconnaissance oecuménique voulue par « A ceux qui ont résisté », des jeunes ont allumé des flambeaux sur trois tombes, une juive, une musulmane, une chrétienne et y ont déposé un bouquets de fleurs tricolore, symbole du dépassement des différences de race et de religion.
Après les dépôts de gerbes au mât des couleurs, des textes ont été lus par les conseillers municipaux jeunes et un discours a été prononcé par le président de l’association « ARDENNES 1940 à ceux qui ont résisté » pour rappeler l’importance de la transmission du flambeau de la mémoire aux jeunes générations.
Le service départemental de l’ONACVG des Ardennes était partenaire de cette opération de valorisation d’une nécropole nationale.

Marie-Agnès Hyon-Paul, ONACVG des Ardennes

Stonne, le 21 mai 2017 – Journée de mémoire

Votre présence et votre participation ce jour, ici, à Stonne, haut-lieu des combats de mai 1940 est un grand réconfort et je suis sûr que les 4 100 morts au combat sur cet espace Mont-Dieu-Stonne-Tannay-Oches-Sommauthe sont fiers de constater que les Ardennais et leurs frères d’armes n’ont pas la mémoire courte, qu’ils n’oublient pas que ces combattants ont fait le sacrifice de leur vie, en mai et juin 1940, pour défendre notre sol, nos villages, notre France.
La présence de militaires de Mourmelon, de militaires de la Gendarmerie ardennaise et parisienne est pour moi à la fois une fierté et un réconfort. Je pense souvent à ces 4 100 jeunes hommes, pleins d’ardeur et de force, fauchés par la mort en 4 semaines. Je pense souvent à ces milliers de familles broyées par la douleur après avoir été longtemps pénalisées par l’existence de la zone interdite inventée par Hitler. J’en ai rencontré beaucoup dans les années 50 et 60. Les Ardennes, pour elles, étaient un lieu maudit, une terre de la mort.
Dans toutes les familles, dans tous les pays, les morts pour la patrie sont respectés, honorés. L’oubli est impensable, inhumain, indigne d’un pays civilisé. C’est pourtant ce qui arrive en France depuis presque 77 ans pour ceux de Stonne et leurs frères de combat entre Chiers et Aisne, engagés sur un front de 98 km, pendant 4 longues semaines. Le message officiel de cette année en est un nouvel exemple! Certes, il rend hommage aux combattants de 1940, ce qui semble un progrès, mais il précise ensuite lesquels : ceux de Norvège, les troupes sénégalaises massacrées près de Lyon et ceux d’une localité de l’Aisne. Je partage l’hommage aux combattants de Narvik, aux troupes coloniales, mais pourquoi limiter les combattants de 1940 à ceux d’un engagement de 3 jours près de Montcornet ? Pourquoi cette ségrégation injustifiée car ceux de Stonne, comme tous ceux d’entre Chiers et Aisne, comme tous ceux qui se sont battus courageusement portaient le même uniforme, défendaient la même patrie : la nation leur doit le même respect, le même hommage, la même reconnaissance, sans distinction ni de race ni de religion.
Si j’insiste sur cette situation inégalitaire, insupportable pour moi, c’est pour mettre en lumière la responsabilité qui nous échoit : nous sommes les rares porteurs de la mémoire de ces résistants de Stonne et des Ardennes ; nous devons donc informer, expliquer, combattre ce silence officiel volontaire. Nous sommes peut-être seuls, mais c’est notre devoir de citoyens et de citoyennes, c’est notre honneur qui est en jeu ! En unissant nos efforts, nous sommes une force de mémoire ! Nous devons l’être, tous ensemble, pour tous ces oubliés, oui, une force de Mémoire qui doit triompher des porteurs d’oubli. Mémoire et Histoire doivent être à l’unisson !
La fidèle présence du Cential de Mourmelon, porteur des traditions du 51° RI, est un réconfort ! La présence cette année de la Gendarmerie, porteuse des traditions du bataillon de chars de la gendarmerie, le 45°, le seul de France, est un réconfort ! (J’espère que cette présence se poursuivra !) La présence et la participation traditionnelle de jeunes issus des 3 pôles scolaires environnants sont un autre élément de réconfort ! Merci aux enseignants qui les informent et les entraînent. La présence de nombreux élus, la participation de la population attestent une communion de pensée pour honorer tous ces morts tombés sur notre terre où les traces de ces combats se sont cicatrisées avec le temps.
Je vous remercie toutes et tous très sincèrement de votre présence, de votre soutien, de votre participation à cette Journée de Mémoire traditionnelle. Merci de refuser la culture de l’oubli.
Au delà de cette action de mémoire, il doit y avoir une approche des horreurs de la guerre, de l’aspiration des peuples à la Paix, des vertus fondamentales que sont la Fraternité et la Tolérance, du combat contre la violence qui a envahi nos écrans, petits ou grands. Je souhaite que cette journée de Mémoire soit une journée de réflexion sur une plus large mobilisation pour la paix, pour la fraternité, pour l’égalité, contre la violence, contre le racisme et la xénophobie. Il faut savoir dépasser les rancunes accumulées. Les rescapés de Stonne, français et allemands, ont su le faire en proposant et en acceptant l’esprit de réconciliation, première étape vers l’engagement pour la paix : c’était voici 56 ans…ils étaient des précurseurs ! Que cela se poursuive en Europe et dans le monde entier !
Merci de votre attention,…………………………………………………………………………………….Michel BAUDIER